main_thai

Dragster Thaï 4 temps SF

Sorti pour la première fois au DRT de Bordeaux les 10 et 11 septembre dernier, notre prototype de Dragster 4 temps a éveillé la curiosité. Et pour cause, c’est la première fois en France qu’un dragster à moteur 4 temps participe à l’une de ces courses d’accélération qui rassemblent les plus rapides scooters et mécaboîtes 2 temps. Pour celles et ceux qui ne font pas la différence entre les deux architectures (moteur 2 ou 4 temps), je vous conseille de lire cet article (ICI). Quoi qu’il en soit, notre Drag Thaï, comme nous le désignons, est porteur d’un message : « On peut en effet concourir en Dragster 4 temps, faire de très bons chronos et prendre autant de plaisir qu’avec une machine 2 temps ! »

Nous avons engagé notre Drag Thaï en catégorie « Pro » (maximum 300 cc). Cette dernière est la seule possible, du faite qu’elle autorise l’accès aux machines dont les carters ne sont pas de série pour des 50 cm3, à l’image des scooters dotés des carters Polini PRE ou Malossi RC One.

L’origine du projet

Comme vous le savez, les gouvernements européens et les instances au développement durable font la chasse à la pollution. Les moteurs deux temps, certes puissants et économiques à entretenir, polluent plus que les 4 temps. Du coup, les constructeurs tendent à équiper tous leurs véhicules en 4 temps pour passer les normes anti-pollution. La compétition moto a logiquement suivi le même chemin. À noter néanmoins que certains constructeurs comme KTM travaillent sur le retour du 2 Temps grâce à la précision d’une injection d’essence l’électronique, permettant de limiter drastiquement les émissions de CO2. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, le monde du 50 cm3 résiste encore au 4 temps. Car on a beau dire, les moteurs 2 temps drainent beaucoup d’émotions, notamment par leur simplicité, leur sonorité charismatique et bien évidemment par leur puissance. Pour info, l’équivalence de cylindrée est le double pour un quatre temps. C’est à dire qu’un 100 cc 2 temps équivaut à un 200 cc 4 temps, qui est la règle appliquée en compétition.

C’est lors d’un voyage en Thaïlande que notre équipe de développement a découvert les courses de « run » de petits Dragsters équipés de moteurs 4 temps. L’idée d’en réaliser un et de l’aligner au prochain DRT à Bordeaux n’a pas traîné ! D’autant que Pascal K était déjà bien impliqué dans la préparation du moteur 4 temps de notre Pitbike de piste. Soit une base Daytona Anima 190 cm3 qui équipe la gamme sportive de YCF. Pour la partie-cycle, nous sommes aller pêcher les pièces dont nous avions besoin dans des catalogues Thaïlandais spécifiques, comme le cadre, la fourche, le bras oscillant, la selle et les demi guidons.

Notre Dragster d’un nouveau genre

C’est dans les ateliers de ScootFast que notre Drag prend forme. Et justement en parlant de forme, la bestiole se démarque par un style hors du commun, du moins dans nos contrées. Minimaliste, ultra fine mais néanmoins haute, la machine ne peut pas nier ses origines Thaïlandaises. D’ailleurs, Florian notre pilote officiel, connu pour son gros cœur à souder et son poids plume, nous fait remarquer la position de pilotage à la sauce MBK Magnum Racing !

En termes de préparation moteur, Pascal K y est allé « léger » pour sa première sortie. Premièrement nous avons passé la cylindrée de 190 à 212 cm3, l’admission se voit confiée à un Sunworld ø 34 mm, l’allumage adopte un MVT DD à rotor interne spécifique 4 temps et enfin le pot a été réalisé par nos soins. Une fois sur le banc Rotronics, l’engin accroche les 24 chevaux, accompagné d’une mélodie fracassante malgré le gros silencieux en aluminium. Les résultats du premier meeting sur la piste d’accélération de Labarde (201 m D.A) sont plutôt très encourageants. Le duo Florian/Drag Thaï a réussi a passer sous la barre des 8 secondes, soit 7,943 s. À l’heure où nous écrivons ces lignes, Pascal K est en train de cogiter sur l’évolution de la bestiole. Wait and see…

♛  Le Drag Thaï en détails  ♛

สฝ ฒะ

Moteur 4 temps Anima Daytona 190 cc

partie-cycle base Thaï

🏁 performances 🏁

✅ Cylindre 212 cc
✅ Vilebrequin renforcé Bucci
✅ Culasse préparée
✅ Arbre à cames racing
✅ Piston haute compression Bucci ø 66 mm
✅ Pipe d’admission maison
✅ Carburateur ø 34 mm Sunworld
✅ Pot d’échappement maison
✅ Embrayage renforcé MOST Proto
✅ Boîte de vitesses MB Factory
✅ Allumage MVT DD à rotor interne 4 temps
✅ Huile moteur MOST
✅ Chaîne de transmission Osaki (pas en 420)
✅ Pignon YCF et couronne YCF
✅ Essence VP Racing

✅ Fourche + tés Thaï
✅ Demis guidon Thaï
✅ Bras oscillant Thaï
✅ Cadre Thaï
✅ Jante avant et arrière Faba
✅ Maître cylindre + étrier avant VTT
✅ Maître cylindre + étrier arrière VTT
✅ Disques SF Prototypes
✅ Amortisseur de direction T4 Tuned
✅ Amortisseur arrière Gazi
✅ Pneu avant Thaï 45/90 – 17
✅ Pneu arrière Sava Slick 95/110 – 17
✅ Mini réservoir d’essence Thaï
✅ Selle Thaï

✅ Piste accélération : 201 mètre D.A
⏱ Chrono : 7,943 s
✅ V-Max : 135,53 km/h
✅ Puissance : 24 chevaux (banc Rotronics)
✅ Couple : 1,950 mkg
✅ Pilote : Florian Valentin


'Dragster Thaï 4 temps SF' 1 commentaire

  1. 23 septembre 2016 @ 11 h 16 min Dubois

    Zbeub ca watt

    Répondre


Laisser un commentaire

Ton adresse e-mail ne sera pas publiée.

SF Garage | All Rights Reserved by Scoot Fast SL © 2012-2018