présentation course pitbike Osana par Scootfast

Osona, course Endurance Pitbike

Nous y sommes, la dernière course d’endurance de l’année (3 heures) pour les pitbikes Motard en Catalogne (Espagne du nord). Cette fois-ci, la course se passe sur le circuit de Karting de Osona à coté de Barcelone. Pour rappel, nous n’avons encore jamais terminé une course. Une platine d’allumage dévissée à Zuera nous a stoppé à 3 tours de l’arrivé alors que nous étions à la seconde place. Puis le moteur a cassé au bout de seulement 36 min de la course d’Alcarras.  Et bien oui, l’endurance est une pratique de la moto où le matériel est extrêmement mis à l’épreuve. Et nous apprenons de nos erreurs !

Le circuit d’Osona compte moins d’un kilomètre de longueur et 12 virages, dont une parabolique. Si le tracé est très intéressant techniquement, il est aussi très physique. Le Pitbike SF (comme les autres concurrents) y est particulièrement sollicité. Pascal K avait pour cette fois-ci décomprimé le moteur pour garantir sa fiabilité. Dans l’opération, le Pitbike a perdu 1,5 chevaux de puissance. Cette perte se ressentait sur la piste, mais elle n’était pas handicapante face aux autres concurrents. Pour connaitre tous les détails techniques de notre YCF SP3, nous vous conseillons de lire cet article ICI

Machine réglée – qualif assurée 👊💨

L’équipage du YCF ScootFast se composait de Kikou et Eloï. Ce dernier espagnol est venu remplacer notre pilote phare, Isaac Vinales, qui s’était blessé au dernier Grand Prix Moto 2 de Misano. Les essais libres du samedi se sont bien passés. Nous avons pû travailler sur les réglages suspensions, rendant le pitbike plus précis et plus stable sur les freinages en courbe. En effet nous avions beaucoup de drible à l’avant qui provoquait des chutes intempestives.

Arrive le dimanche matin pour les essais qualification. La température était quelques peu fraiche. Kikou s’élance et accroche un chrono de 55,2 secondes qui permet de placer la moto en 3 ème position. Eloï, quant à lui, apprenait à dompter le pitbike, mais malgré ses 84 kilos sur la balance, il réussi à tomber régulièrement sous les 56 secondes. Nous partions donc confiants pour la course de 3 heures.

Jamais 2 sans 3 ! 💣💥💀🔫

14 heures, les machines s’alignent en épis dans la ligne droite pour un départ à la poussette imminent. Baissé de drapeaux, Kikou bondit sur le YCF et… manque de bol, le moteur ne craque pas tout de suite ! Une deuxième tentative permet de partir sur les chapeaux de roues, mais avec déjà plus d’un demi tour de circuit de retard ! La loose ! Qu’importe, c’est avec le couteau entre les dents que Kikou enchaîne une belle remonté ! Il bénéficie aussi de quelques chutes des concurrents pour récupérer son retard. Au bout d’une heure, le Pitbike Scootfast pointait à la seconde place ! La troupe SF reprend l’espoir d’un podium. La deuxième heure se passe également bien avec Eloï qui enchaîne à bon rythme. Du moins jusqu’à son dernier tour avant ravitaillement ! Car là, c’est vraiment un coup du sort, la chaîne de transmission casse et vient se bloquer dans le bras oscillant ! Donc retour au stand à la poussette et bien 10 minutes nécessaires à la réparation du pit. Nous terminons quand même la course, mais impossible de rattraper tant de retard. Résultat, nous finissons 12 ème avec beaucoup d’amertumes. Le meilleur chrono en course des pitbikes air/huile, soit 54,02 s, nous donne confiance pour la suite, mais l’endurance est une course difficile tant pour les pilotes que pour les machines. Nous ne baissons pas les bras, bien au contraire !

Request was denied for some reason.

'Osona, course Endurance Pitbike' 2 commentaires

  1. 9 mars 2018 @ 20 h 02 min Didier

    au top, et oui l’endurance est usant tant pour les pilotes que pour les machines, surtout cella là!
    Si je peux me permettre, je pense que vous devriez vous pencher sur votre position, qui pour moi est trop sur l’avant, reculer et remonter un peu vos platines, cela va soulager votre train avant, et passez en inversé, 😉
    je vous conseille aussi d’essayer les pneus de la marque, MITAS, qui sont bien au dessus des 93GP.
    sinon, super prépa, et super ambiance, j’aime ce genre de résumé!!
    merci

    Répondre

    • 12 mars 2018 @ 15 h 06 min kikoustoy

      Bonjour, merci pour ce chouette commentaire. J’ai essayé de relever l’avant, mais ça n’a pas été concluant. Moins de précision au guidage sur les freins et encore plus de drible de l’avant sur l’angle max. Mais au final avec une meilleure hydraulique de la fourche ça été pas mal. Pour les platines ça a été fait après cette course. Mes bottes s’en souviennent LOL. Pour les vitesses inversées, j’avais fait la demande mais ce n’était pas une priorité. On est passé au shifter électronique et là on a bien gagné bien 3 dixièmes au tour.Pour les pneus, c’est noté, à essayer.

      Répondre


Laisser un commentaire

Ton adresse e-mail ne sera pas publiée.

SccotFast Garage | All Rights Reserved by ScootFast SL © 2012-2019